Lexique Pétanque - encore 1 -

Publié le 16 Août 2011

Petit lexique de la pétanque
 
 

Petit lexique du pétanqueur

et des principaux termes et expressions employés sur

 les terrains par les boulistes.

 

 

· Adversaire : Ami qui devient un ennemi le temps d’une partie, ce qui permet de lui dire ce qu’on pense de lui.

· Arbitre : Pour pouvoir exercer ses fonctions (faire appliquer le règlement et décider souverainement en cas de contestations), l’arbitre doit être désigné par le Comité départemental.

· Avoir le point : Posséder une boule (ou plus) mieux placée que celles des adversaires.

· Balancer : Jeter les boules sans applications, ni convictions.

· Balayer : Consiste à rendre le plus lisse possible une partie du terrain en éliminant tous les obstacles. Pratique interdite par le règlement.

· Balancier : Geste du bras lors du jet d’une boule.

· Bati-bati : Le trac.

· Bec (coup de) : Déviation miraculeuse d’une boule permettant au pointeur de se prendre pour un champion.

· Biberon (faire un) : voir Téter (aussi téton, bibe).

· Bouchon : voir But.

· Bras (couper les) : Faire une réflexion désobligeante au moment précis où l’adversaire, bien concentré, va lancer la boule.

· But : Petite sphère de bois d’une dimension minimum de 25 mm. et maximum 35 mm. dont il faut s’approcher le plus près possible. On l’appelle aussi le cochonnet, le petit, lou pitchoun, le gari, le bouchon.

· Casquette (faire une) : Frapper une boule sur sa “tête” (partie supérieure).

· Cagade : Action déplorable d’une boule, soit qu’elle “rate” sa mission, soit qu’elle détruise le jeu de l’équipe à qui elle appartient.

· Carreau (faire un) : Réussir à prendre la place d’une boule visée par la sienne après avoir tiré.

· Cercle : voir Rond.

· Cochonnet : voir But.

· Demi-portée : Envoyer une boule à mi-hauteur et à une distance variable entre le cercle et le but. (aussi demi-donnée).

· Devant (tirer au) : lancer une boule à 30 cm maximum devant la boule visée.

· Devant de boule (faire un) : Réussir à se placer devant une boule adverse en pointant.

· Donnée : C’est le point intermédiaire, entre le rond et le bouchon, où le joueur doit envoyer la boule.

· Doublette : Équipe formée de deux joueurs disposant de trois boules chacun. 

· Éclater (le jeu) : Déplacer plusieurs boules violemment.

· Fanfres (tirer aux) : Tirer et rater sa cible de plusieurs mètres.

· Fanny (faire, embrasser ou baiser) : C’est n’avoir marqué aucun point au cours d’une partie (0-13). L’équipe ainsi déshonorée doit alors embrasser publiquement l’effigie de la partie charnue d’une dame dévêtue. Chaque Club possède sa ” Fanny “.

· Farcies (boules) : Ce sont les boules dans lesquelles on a introduit frauduleusement du mercure.

· Fer (tirer au) : Frapper directement (sans toucher le sol) la boule adverse avec la sienne lors d’un tir.

· Fuser : Se dit d’une boule qui accélère au moment de son impact avec le sol, généralement après avoir touché un graton.

· Gari : voir But.

· Graton : Petite pierre ou caillou qui dévie en générale la boule de sa trajectoire initiale.

· Jouer volontiers : Envoyer une boule trop fort.

· Jouer une boule nature : Pratique n’impliquant pas de maîtriser l’art de la pétanque mais plutôt de lâcher sa boule selon l’inspiration, sans étude préalable du terrain.

· Lunette : Deux boules très proches ou collées, pouvant être déplacées par un seul tir.

· Mains (faire les) : Se dit d’un joueur qui lance un défi à deux joueurs. Ce joueur dispose donc de quatre boules et ses adversaires de deux chacun.

· Mêlée : Se dit d’un concours auquel on s’inscrit individuellement et où les équipes sont ensuite tirées au sort.

· Mène : Phase d’une partie commençant à l’instant où on a jeté le bouchon et finissant lorsque toutes les boules ont été jouées (plusieurs mènes dans une partie).

· Milieu (joueur de) : Dans une triplette, le joueur de milieu est bivalent et peut, selon le cas, pointer ou tirer.

· Mordre : Avoir au moins un pied qui dépasse la limite extérieure du rond de lancer.

· Nari : Un mauvais point.

· National (jeu) : Mieux connu sous le nom de jeu ” à la Lyonnaise “.

· Ne pas jouer pour le perdre : Réussir à reprendre le point à l’adversaire alors que le pointage est difficile.

· Oreille (tirer sur l’) : Toucher une boule sur le côté, volontairement ou non, lors d’un tir.

· Palet (faire un) : Tir dans lequel la boule lancée reste près de l’endroit de la frappe.

· Papillons (tirer aux) : Tirer n’importe où, sauf sur la boule visée.

· Palouf (faire un) : Envoyer une boule beaucoup trop courte (palouffer).

· Pétanque : Vient de l’expression provençale francisée « pieds tanqués » qui signifie pieds posés tous deux sur le sol.

· Pet de vieille : Tir qui n’est pas au fer, et qui effleure seulement la boule visée sans la faire vraiment bouger.

· Petit : voir But.

· Plomber : c’est pointer haut la boule de manière à ce qu’elle tombe près du but. Le choc de la boule est amorti par sa chute, la boule s’immobilise presque aussitôt.

· Point de l’Anglais : Point suffisamment mauvais en apparence pour que l’équipe adverse croie pouvoir le reprendre facilement, en vain.

· Pointer : Lancer la boule de telle façon qu’après son parcours, elle soit le plus proche possible du but afin de prendre le point.

· Pointeur : Joueur à qui on demande de réussir le seul coup de tir qu’on lui demandera.

· Portée de lapin : Envoyer sa boule très haut, et n’importe où. Elle peut tomber à un mètre ou plus de l’endroit prévu.

· Présidents : Personnages très répandus sur les terrains de boules. Tout le monde, dans le monde bouliste, fut, est ou sera plus ou moins président.

· Quadrette : Équipe de quatre joueurs au jeu Lyonnais. A pétanque on ne joue normalement pas en quadrette.

· Rabisole (tirer de) : Chasser la boule adverse de façon maladroite et infamante.

· Raspaille (tirer à la) : contraire du tir au fer, la boule roule avant de toucher la ou les boules visées (rafle, raspaille).

· Rail : Détecteur de boule truquée en forme de bande d’acier.

· Rond : Cercle de 35 à 50 cm. de diamètre tracé sur le sol, et servant de point de jeu pendant une mène.

· Rétropissette : Effet donné à la boule grâce à un mouvement du poignet.

· Sautée (tirer à la) : Tirer une boule placée derrière une autre boule.

· Serrer le jeu : Jouer les boules restantes en pointant afin de défendre et de ne pas perdre beaucoup de points.

· Tâter (la donnée) : Examiner le terrain avec sa boule (sans la lâcher) à l’endroit où elle doit rouler où s’arrêter.

· Tenir : voir Avoir le point.

· Tête-à-tête : Partie entre deux joueurs jouant l’un contre l’autre.

· Téter : Se dit d’une boule qui s’immobilise contre le but et donc le colle.

· Tirer : Lancer sa boule avec force et de façon à ce qu’elle frappe dans sa course une boule adverse.

· Tireur : Joueur dont la spécialité est de tirer.

· TGV (envoyer un) : pointer beaucoup trop fort (bombe, train, avion).

· Toboggan : Appareil en forme de rail tordu présentant des dos d’âne et des creux où les boules truquées s’arrêtent.

· Triplette : Équipe de trois joueurs composée généralement d’un tireur et de deux pointeurs. C’est la formule idéale. Se dit également pour désigner trois boules identiques.

· Trou (faire un) : tirer à côté de la boule visée.

· Vol (faire un) : Se dit lorsqu’une boule mal jouée emporte le cochonnet, ou heurte involontairement une boule bien pointée.

· Vriller : Donner à la boule un effet qui va la faire tourner sur elle-même. Peu utilisé, sauf dans des terrains sableux et à forte pente.

· Wagon : Se dit d’une mène où beaucoup de points sont marqués. “On risque d’en prendre un wagon.”

Rédigé par Petanque Club Pusignan

Publié dans #actualité

Repost 0
Commenter cet article